Skip to Content

Origine

L’école plonge ses racines dans la pratique et l'expérience de plusieurs grands maîtres Japonais.

Les origines de l'école remontent jusqu'a Choki MOTOBU. Ce personnage haut en couleurs trop souvent méconnu avait une très forte personnalité. Sa vie était parsemée de défis. Né en 1871, il avait décidé de devenir l'homme le plus fort d'Okinawa. Quoique de gabarit très fort, il était particulièrement rapide, ce qui lui valu le surnom de Motobu Zaru (Motobu le Singe).

Choki Motobu Choki Motobu

 

En 1921, Choki Motobu s'installa à Osaka. Il devint célèbre à travers tout le Japon, suite à un défi victorieux contre un boxeur occidental. Il mourut à Naha le 02/09/1944.

Choki Motobu ne laissera aucune école derrière lui mais il eut une influence importante auprès de Mabuni (fondateur du Shito-ryu) et Miyagi. A la fin de sa vie, il se tourna enfin vers le véritable esprit du Karaté-do, il retourna à Osaka. Son style était très réaliste et efficace. Sa technique favorite était le “coup de poing du dragon” - poing à une seule phalange pliée avec lequel il écrasait facilement un makiwara.

Un style MOTOBU-RYU existe mais c’est son frère aîné CHOYU MOTOBU qui en est à l’origine. C’est l’un de ses disciples : Seikichi UEHARA (né en 1903) qui fut le fondateur du MOTOBU-RYU.

Kosei Kuniba Shogo Kuniba

C’est Kokuba (Kuniba (1)) Kosei qui est le réel fondateur de l’école SeishinKai. A la mort de Choki Motobu, Kosei Kuniba devint le Soke de l'école Ryukyu Motobu-ha.

Né en 1900, dans le village de Kokuba actuellement Naha, il est le plus jeune fils d'une branche de la famille royale d'Okinawa, la famille de Sho Shi. Il fut étudiant de Matsumura Sensei de Tomari. En 1924 il quitte Okinawa pour se rendre au Japon. Le 6 juin, 1943, Kokuba Sensei fonde le dojo Seishin-Kan (Dojo du Coeur pur) changé ensuite en SEISHIN-KAI (Organisation du Coeur Pur).

Il prit ce nom en partie du kanji pour le temple situé à l'extrémité de la rue où il a vécu, Shotennoji. Le caractère Sho peut être lu comme Sho ou Sei et la signification est "pur". Kokuba Sensei pensait que le vrai Karaté doit venir du cœur ainsi il a appelé son dojo - dojo de Seishin ou "du cœur pur".

En 1959, Kosei Kuniba décèda. Le conseil des anciens décida alors que Shogo Kuniba serait le nouveau Soke en tant qu'héritier de l'école de son père.

Shogo Kuniba est né au Japon à Yamanashi-Shi, le 5 Février 1935. Il commence son entraînement dans les arts martiaux en 1940 à l’âge de 5 ans sous la direction de son père, Kosei Kokuba. En 1950, Shogo Kuniba fut promu Nidan, par Mabuni, Sensei. En 1952 il fut promu Sandan by Mabuni, Sensei et commença à s’entraîner au Mugai-ryu Iaido, la voie du sabre, avec Ishii Gogetsu, Soke.

Téruo Hayashi


Vu son jeune âge, Teruo Hayashi resta à ses côtés en qualité de président du Seishinkai pour l'aider dans sa tâche et cela jusqu’en 1968 date à laquelle il a passé définitivement la main à Shogo Kuniba qui devient le Soke de l’école Motobu-ha Shito-ryu Seishin-kai. Il a travaillé des années avec Kosei Kuniba et ils ont fondé ensemble le SeishinKaï Motobu ha Shito-ryu.

Téruo Hayashi quitte Shogo Kuniba un peu avant sa mort, suite à des malentendus. Il est revenu dans l’organisation après le décès de Shogo Kuniba pour remettre le diplôme au nouveau Soke Kunio Tatsuno. Teruo Hayashi devient alors Conseiller technique pour le Seishinkaï. Le nom de Motobu ha n’a pas été donné par C. Motobu mais par Kosei Kuniba (grand-père de Kozo Kuniba).

 

Shogo Kuniba


Hayashi avec le temps a dirigé sa pratique vers les armes du Kobudo et a transformé son karaté. Il a fondé l’école Shito-ryu japonais Hayashi Ha. Shogo Kuniba n'eu de cesse de se perfectionner. Il continua à approfondir son travail en karatedo, Iaido, judo, aïkido et kobudo.

En 1983 (après plusieurs allers et retours entre Osaka et les USA), il s'installa aux Etats-Unis où il fonda également le Goshin Budo (synthèse de son expérience). Décédé le 14/07/1992 à l'âge de 52 ans, 9ème dan, Maître Kuniba a été élevé au grade de 10ème dan à titre posthume par la Japan Karate-Do Organisation.

 

Avant sa mort, Shogo Kuniba avait laissé des recommandations concernant la nomination de son successeur. Le comité directeur du Seishin-kai a confirmé ces recommandations en nommant Kunio TATSUNO quatrième Soke du Motobu-ha Shito-ryu Seishin-kai.

Soke Tatsuno

  • 10ème dan de Karate.
  • Fondateur du Bushukai dojo en 1961.
  • Fondateur du Koshinkan dojo en 1982.
  • Soke de la Motobu Ha Karaté-Do.
  • Kaicho (président) de la Seishin Kai.
Soke Kunio Tatsuno

Il œuvra avec force et conviction au développement de l’école et tenta de faire reconnaître le karaté comme discipline olympique en créant en 1996, la "World Karate Promotion Foundation" (WKPF).

En 1999, Il fonde l’ISKU (International Seishinkai Karate Union).

Chaque année au mois d'août, Soke Tatsuno organisait un tournoi international Seishin-kai qui avait pour but de rassembler à Osaka les différents pays membres de l'organisation. Le fils de Shogo Kuniba, Kozo Kuniba a assisté Soke Kunio Tatsuno dans sa tâche de dirigeant de l'école. Il était plus particulièrement chargé du département international de la Seishin-kai Karate-Do Union.
Il sera assassiné dans son bureau le 01/05/1999.

Soke Tatsuno a été le Soke qui nous a donné l’occasion de grandir dans notre étude du Karate et de réaliser plusieurs séjours au Japon, nous ne l’oublierons jamais Ce fut une très grande perte pour le SEISHINKAI et le karaté en général.

La désignation de son successeur fut des plus difficile, finalement HARADA Sadatomo accède à la fonction de SOKE de l’école en septembre 2003, il devient Président honoraire de l’International Seishinkai Karate Union (ISKU).

Kaicho en compagnie de Soke Harada.


Le siège de l’organisation est situé aux Etats-Unis.
ISKU est maintenant une organisation internationale qui prône le respect de l'étiquette, la discipline et des bonnes pratiques du Budo. Elle comptait en octobre 2007, 71 dojos enregistrés dans 36 pays.

Le SEISHINKAÏ est un style purement Shito-ryu.

Le SHITO-RYU est une école particulièrement riche. Il existe trois tendances au sein du style :

  1. MABUNI HA (2) : ShitoKaï.
  2. MOTOBU HA : Kuniba Kai (K. Kuniba) - Seishin Kaï
  3. HAYASHI HA : Style qui pratique également les armes du Kobudo.

Il y a eu des séparations totales d’anciens Shito-ryu, comme Tani qui a fondé le ShukoKaï, Nambu qui du ShukoKaï à fondé le Nambu-do et récemment Minamide (ancien Seishinkai) qui a fondé le Renseikai.

Salut

(1)En japonais les Kanji pour Kokuba se prononcent Kuniba
(2)HA : signifie parti ou groupe politique.